Travail de fin de cycle: multimédias

08 septembre 2014

TP Multimédias

INTRODUCTION GENERAL

1.     Problématique

Tirant son origine de la Grèce antique, la Démocratie est ce régime politique dans lequel le peuple est souverain direct, indirect  et semi-direct. Au fil des siècles ce système a pris place au sein de plusieurs Etats. Le seul moyen d’accéder au pouvoir est  les élections. Pour cela, chaque candidat doit savoir communiquer avec ses électeurs et de ce fait, les hommes d’Etat se lancent dans un processus de vulgarisation de leurs projets de société, on parle alors de  la communication politique.

Dans les démocraties pluralistes, elle a également pour vocation d’aider à l’élection de la personne qu’elle sert avant ou pendant une campagne électorale et à favoriser le soutien de l’opinion publique lors de l’exercice à un mandat[1]. Pour atteindre le plus grand nombre de populations, la communication politique se fait le plus souvent par les médias. Ce qui est diffusé médiatiquement est un élément central de production de l’opinion publique.

En 2011, La République démocratique du Congo se lance dans l’organisation des élections présidentielles et  législatives.  Avec une diversité culturelle, la multitude de langues et de dialectes, un taux d’analphabétisation estimé à 33% en 2010[2],  se faire comprendre auprès d’une population dont une tranche ne maîtrise pas convenablement la langue française n’est pas chose aisée quand on veut convaincre, se faire comprendre et obtenir des voix. Voilà pourquoi les candidats ont préféré recourir au lingala et autres langues nationales pour mieux faire passer leur message.

 

Notre problématique se résume autour de deux questions essentielles :

-Quels sont les journaux télévisés Kinois qui ont permis aux candidats de s’exprimer ?

-Dans quelle mesure les journaux en langues influencent-ils la perception de l’image des hommes politiques ?

Ce travail va essayer de répondre à ces deux questions.

2. Hypothèse

Les hypothèses sont de réponses provisoires des  questions poses à la problématique[3], ce sont des thèses préalables que le chercheur émet en fonction des observations empiriques qu’il a faites:

La langue est un vecteur nécessaire de l’expression de l’identité nationale dit-on, durant leur communication politique les candidats auraient choisie une communication de proximité c'est-à-dire en langue nationale à travers les journaux télévisés lingala facile et équipe nationale.

Les journaux en langues nationales diffusés à Kinshasa influenceraient la perception des hommes politiques dans le fait que chaque concitoyen serait plus attaché à quelqu’un de sa communauté qu’à un « étranger » et surtout à la compréhension du message.

3. Annonce du cadre théorique

Pour notre cadre théorique, nous nous appuierons sur la théorie des représentations sociales ainsi que sur la théorie de la réception

4. Choix et Intérêt du sujet

Tout travail d’un chercheur doit avoir un caractère scientifique pour qu’il soit vérifie, accepté et justifie à la porte de tout le monde.

Lechoix  de notre sujet n’est pas tire au hasard, il est motivé par trois plan :

Sur le plan scientifique :

Il est d’abord déterminer par notre formation de futur expert en communication d’apporter nos méthodes, nos approches dans l’étude de la société et de propose de solutions aux problèmes de la vie courante

Sur le plan national :

 Les autorités politiques peuvent saisir ces quelques pistes de solutions pour améliore leur communication en langue nationale. 

Sur le plan personnel

Prévaloir toutes les connaissances intrinsèques et celles acquises à l’Université Catholique pour apporter notre savoir faire, trouver les solutions, est un défi sérieux pour nous. 

5. Méthodologie du travail

La méthodologie étudie les méthodes et les techniques pour réaliser un travail scientifique

  1. a.     Méthode

La méthode se définit comme l’ensemble des opérations intellectuelles lesquelles une discipline cherche à étudier les vérités qu’elle poursuit, les démontre[4]

Pour notre travail, nous avons choisi d’employer l’ethnographie qui est une méthode qui consiste dans l’observation des groupes humains considérés dans leur particularité et visant à la restitution, aussi fidèle que possible, de la vie de chacun d’eux. L’ethnographie se concentre donc sur la description minutieuse des groupes sociaux.

  1. b.     Technique

Est outil dont se sert la méthode pour atteindre son objectif. Dans ce travail, nous avons utilisé plusieurs techniques à savoir : la technique documentaire, l’enquête et interview sur terrain. 

6. Délimitation du travail

Disposer d’un champ de recherche trop vaste n’équivaut pas à la qualité. Celui qui délimite son sujet présente un atout majeur.

Aussi notre sujet est délimité dans le temps et dans l’espace. L’année  2011, correspond avec l’organisation des élections présidentielles et législatives en RDC constitue notre terminus a quo. Par contre l’année 2012 notre terminus ad quem correspond avec la  publication par la CENI de la liste finale des députés gagnants.

7. Plan du travail

En outre, l’introduction et la conclusion générale, notre travail sera jalonné sur trois chapitres repartis relativement comme suit :

ü Premier Chapitre : les généralités

ü Deuxième Chapitre : Présentation des journaux en langues « Equipe nationale » et « Lingala facile »

ü Troisième Chapitre : Enquête auprès de la population kinoise sur leur ressenti par rapport au journal lingala facile

 



[1] MAKENGO A., communication politique, Paris, Harmathan, 2006, p 15

[2] Rapport annuel de l’UNESCO, in http://www.unesco.org consulté le 13mars 2014

[3] GRAWITZ M, méthode de recherche en sciences sociales,   Paris, Dalloz,  1964, p 322

[4] GRAWITZ M, méthode de recherche en sciences sociales,   Paris, Dalloz,  1964, p 325

Posté par Mikobi Pelenge à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]